Molécule

Je ne sais pas, aujourd’hui ça ne marche pas. Aujourd’hui je voulais écrire un texte fluide-et-homogène- avec-une-dimension-européenne-dans-lequel-une-femme-ronde-mais-féminine-assume-ses-rondeurs. Belle idée pour commencer la journée.

Bon, au départ, tout va bien, la femme ronde et féminine est assise nue dans un fauteuil en osier, avec pour tout vêtement un énorme collier vert. Par le passé Rebecca a essayé de multiples régimes, mais en vain. Elle a même pris une année sabbatique pour pratiquer la cuisine moléculaire où tu maigris avec des recettes à base d’agar-agar. Mais elle a préféré arrêter après quelques mois parce qu’en cuisine moléculaire tu utilises des techniques dangereuses comme l’azote liquide ; et Sebastian, le jeune Allemand dont elle suivait les tutoriels a perdu ses deux mains en réalisant une glace. Elle a considéré ça comme un avertissement, a laissé tomber la cuisine moléculaire, et décidé d’assumer ses rondeurs. C’est parfait.

Ce qui est difficile avec ce texte, c’est sa dimension-européenne, c’est sa dimension fluide-et-homogène. S’il y a un Allemand, il faut absolument un autre pays pour compenser, par exemple des Grecs, et a priori ça devrait être un jeu d’enfant de parler d’une succession de régimes tous plus catastrophiques les uns que les autres en évoquant la Grèce. Niveau grand débutant en écriture, mais je n’y arrive pas, je bloque. J’obtiens un bric-à-brac criard et hétérogène, un affreux foutoir à la place d’un texte.

Résultat, il me reste Rebecca, assise nue dans un fauteuil en osier, avec son collier, assumant ses rondeurs. Elle a choisi un gros collier parce que pour être ronde et féminine avec un collier, il faut un gros bijou, sinon le collier disparaît. C’est de cette parole sage et limitée que nous devons nous contenter aujourd’hui : Quand on est XXL il faut des bijoux et des sacs XXL.

J’en suis certaine, il y a un rapport avec les pays européens, mais lequel ?

Green molecule used to catalyse a
heterogeneous process

Molecule

It’s just not going well today, not sure why. Today I wanted to write a fluid-and-homogeneous-with-a-European-dimension-text in which a-plump-and-feminine-woman-decides-to-enjoy-her-plumpness. Nice idea to start the day off.

So at first everything is fine, the plump feminine woman is sitting naked in a wicker chair, wearing nothing but a huge green necklace. In the past Rebecca tried many types of diet, all to no avail. She even took a year off to practice molecular cooking, where you lose weight thanks to recipes based on agar-agar. But she thought it better to stop after a few months because molecular cooking involves dangerous techniques, like using liquid nitrogen, and Sebastian, the young German whose cooking tutorials she was following, lost both his hands making an ice cream. She took that as a warning, gave up molecular cooking and decided to enjoy her plumpness. Perfect.

The difficulty with this text is its European-dimension, it’s the fluid-and-homogeneous dimension. Since there is a German, there absolutely has to be another country to balance this out, some Greeks for example, and at first sight it should be child’s play to write about a succession of diets, each one more disastrous than the last, whilst referring to Greece. Writing for complete beginners, but I can’t do it, I’m stuck. I end up with a load of garish, heterogeneous bric-a-brac, a complete shambles instead of a text.

The end result is Rebecca sitting naked in her wicker chair, with her necklace, enjoying her plumpness. She chose a big necklace because in order to be plump and feminine with a necklace, you need a big stone or the necklace disappears. I’m afraid we will have to be content today with the following wise if somewhat limited observation: When you are XXL you need XXL jewellery and bags.

I’m sure this has something to do with European countries, but what?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *