Blanc

Les livres français semblent bizarres aux étudiants. Aussi, pour ne contrarier personne, je fais un cours diplomatiquement intitulé Auteurs français bizarres. Au moins on est d’accord là-dessus, on fait une randonnée dans le bizarre. Un monde bizarre où pour commencer les couvertures sont blanches ; donc on commence dans le blanc. Au moins on est d’accord là-dessus, rendez-vous avec les pique-niques au point de rencontre Blanc Bizarre. Et nous randonnons. Puis de là, escaladant et herborisant, prenant les mesures du mobilier urbain, tâtant les ambiances, nous constatons l’évidence : il y a bizarre et bizarre ; bizarre n’a rien à voir avec bizarre. C’est fou, mais des deux côtés de la route, les paysages sont complètement différents ! Et encore une fois on est d’accord là-dessus, non ?

Weird White
Weird White

White

The students find French books weird, so in order not to annoy anyone I give a lecture diplomatically entitled Weird French Authors. So far so good, we set off on a hike in the weirdness. A weird world in which for a start book covers are white; so, we begin in the white. So far so good, rendez-vous with packed lunches at the starting point Weird White. And we set off. From there, climbing and collecting plants, sizing up the street furniture, feeling out the different types of atmosphere, we finally notice something obvious: there is weirdness and weirdness; weirdness has nothing to do with weirdness. It’s crazy, but the landscape on either side of the road is completely different! Still so far so good?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *